Aller au contenu
Marie-Michèle Bélanger présente l'épisode 18 du balado de La Firme marketing : contrôle vs contexte.

Contexte vs contrôle

Épisode 18 du balado des entreprises ambitieuses qui n’ont pas de département marketing.

Chaque entrepreneur fait face à un flux constant de défis et d’opportunités qui créent une ligne floue entre succès et obstacles. Alors, comment arriver à distinguer les facteurs sur lesquels on peut agir de ceux qui nous dépassent? Contrôle vs contexte, qu’est-ce qui les distingue?

Marie-Michèle nous propose ses meilleures stratégies pour exploiter astucieusement chaque situation. Parce que oui, c’est possible de transformer des contraintes extérieures et des frustrations en leviers de croissance.

Reconnaissance et gestion du contexte

Il est d’abord important de reconnaître que la majorité des éléments de contexte échappent à notre contrôle. Il suffit de penser aux dynamiques économiques ou aux dispositions légales qui nous sont imposées.

Nous sommes plusieurs à avoir étudié le PESTEL au cégep ou à l’université pour identifier les enjeux externes d’une organisation. C’est exactement de ça qu’il est question. Ce sont des éléments sur lesquels nous n’avons pas de contrôle.

Toutefois, il faut apprendre à travailler avec eux. Identifier ces facteurs, accepter leur existence, et développer des stratégies pour minimiser leurs effets.

Et surtout, accepter qu’on a du contrôle seulement sur les actions que l’on pose. Il faut être détaché à 100 % du résultat. Au besoin, il sera possible de réaligner nos actions pour ajuster le résultat. À condition d’avoir pris le temps de mesurer ses résultats clés 😉.

Actions pour contrer les éléments de contexte

Ici à La Firme, nous sommes particulièrement impactées par les perceptions que génère le fait d’être une entreprise située en région éloignée et gérée à 100 % par des femmes. Voici donc les actions que nous avons mises en place pour contrecarrer ce contexte. 

1. Développement d’un réseau d’affaires solide : en s’engageant activement dans des réseaux locaux et nationaux nous augmentons le rayonnement et la visibilité de l’entreprise.

2. Optimisation de la présentation des offres de services : nous améliorons constamment la façon dont nos services sont proposés pour mieux répondre aux attentes et besoins actuels des clients, en fonction de la rétroaction reçue.

3. Utilisation stratégique des médias sociaux : nous utilisons et renforçons notre présence en ligne pour atténuer la perception de « jeune entreprise de région » et montrer une image de compétence et de professionnalisme équivalente à celle des firmes en centre urbain.

Nous n’avons pas de pouvoir sur les résultats que génèreront ces actions. Par contre, nous sommes attentives aux résultats qu’elles génèrent. Régulièrement, nous les ajustons pour toujours plus facilement atteindre nos cibles.

Trois actions clés en cas de déceptions entrepreneuriales

Justement, parce que nous n’avons pas de contrôle sur le résultat de nos actions, il nous arrive de vivre des déceptions. Voici ce que nous mettons en place dans des cas comme celui-là.

1. S’autoriser à vivre pleinement les émotions : reconnaître et accepter ses émotions permet de mieux les surmonter et éviter qu’elles ne nuisent plus tard.

2. Départager le contrôle du contexte : en clarifiant ce qui relève du contrôle personnel et ce qui est dicté par le contexte, il devient plus aisé de déterminer les actions à entreprendre par la suite.

3. Planifier des actions spécifiques (et le temps pour les mettre en place) : bloquer des moment dédiés dans l’agenda pour mettre en œuvre ces actions sur lesquelles on a du contrôle, assurant ainsi une progression constante malgré les obstacles.

Faire face aux obstacles avec agilité

Au-delà de comprendre la mince ligne qui se trace en ce que nous avons le pouvoir de changer ou non, il faut s’entraîner à faire face à ces défis avec agilité et assurance. À force de pratique, adopter une telle méthode devient un outil essentiel pour naviguer avec succès dans un environnement imprévisible. 

Il devient alors non seulement possible pour notre entreprise de survivre, mais aussi de prospérer. Et vous, quels sont vos outils pour faire face à l’adversité et aux obstacles? Partagez-les nous en commentaires 👇

L’équipe de La Firme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *