Aller au contenu
Dans ce balado pour entreprises ambitieuses sans département marketing, Marie-Michèle nous donne quelques pistes pour partir en vacances, même quand on est un entrepreneur qui en mène large.

Comment partir en vacances quand on en mène large?

Épisodes 031 et 032 du balado des entreprises ambitieuses qui n’ont pas de département marketing et qui rêvent de décrocher pour vrai en vacances!

Les vacances sont essentielles pour les petites entreprises sans département marketing. Marie-Michèle nous partage sa vision de ce que sont les vraies vacances, ainsi que des trucs et pistes de réflexion pour bien partir et revenir en force.  

Partie 1

Partie 2

Ça veut dire quoi : prendre de vraies vacances?

Prendre des vacances, c’est plus qu’une simple pause. C’est une occasion de se déconnecter et de reposer complètement le corps et l’esprit. Un minimum de deux semaines, au moins une à deux fois par année, est recommandé pour revenir avec une énergie renouvelée.

Les avantages pour soi :

Se reposer le corps et le cerveau, se changer les idées, se ressourcer, se nourrir, s’énergiser et surtout, ralentir. Ralentir permet de se reconnecter à soi et à nos proches et de s’offrir du temps de qualité.

Des avantages qui sont aussi ressorti dans notre épisode 026 : Entrepreneuriat, compatible avec prendre soin de soi? avec l’entrepreneure Julie Carré.

Les avantages pour la vie professionnelle :

Retrouver de l’énergie et prendre du recul sur ses activités professionnelles. Se donner de la hauteur par rapport au développement de notre entreprise et à une meilleure vision. On peut uniquement atteindre de la hauteur en coupant avec le quotidien et en ralentissant.

Prêtes et prêts à prendre de vraies vacances cette année?

via GIPHY

Voici 9 aspects à considérer pour partir en vacances l’esprit en paix :

1. Créer une liste des choses à faire

  • Dresser une liste réaliste des tâches à accomplir.
  • Identifier les actions indispensables avant les vacances et celles qui peuvent attendre.
  • Utiliser des marqueurs de couleur pour distinguer ces tâches.
  • Les planifier à l’agenda.

2. Identifier le travail à faire avant et après les vacances

Cette organisation permet de partir sans stress. Elle évite l’épuisement et permet d’être moins submergé par le travail au retour.

3. Placer des blocs de travail à l’agenda

Placer les tâches à faire dans une plage horaire de l’agenda avant les vacances. On peut utiliser des outils de planification comme Monday.com, par exemple, pour aider à visualiser la charge de travail. Cela permet de voir clairement si on peut tout accomplir avant de partir. Est-ce réaliste?  

Au besoin, on fait le tri :

  • Qu’est-ce qu’on coupe/reporte au retour ?
  • Qu’est-ce qu’on garde ?

4. Lister ce qui doit être fait en notre absence

Quel pouvoir décisionnel et opérationnel dois-je déléguer en mon absence? Par exemple pour répondre à de nouveaux clients et opportunités de mandats, ou pour gérer les médias sociaux. Est-ce que je délègue à une personne dans mon équipe ou à l’externe ? Élaborer un plan de match clair pour cela.

5. Mettre en place un plan de redirection

Un essentiel pour gérer les urgences pendant notre absence.

Différentes options :

  • Embaucher, par exemple, une adjointe virtuelle pour recevoir et évaluer les demandes.
  • Désigner une collègue responsable des suivis en notre absence.
  • Référer les gens vers des formulaires en ligne.

S’assurer que toutes les demandes importantes sont redirigées correctement. Les clients doivent savoir à qui s’adresser en notre absence.

6. Configurer des messages d’absence

S’il n’est pas possible pour vous de déléguer :

  • Utiliser des messages automatisés pour les courriels et les réseaux sociaux.
  • Informer les clients de notre absence et fournir des instructions claires pour gérer les urgences.

7. Planifier un retour en douceur

Évitez de planifier des réunions importantes ou des tâches lourdes pour votre premier jour de retour. Consacrez cette journée à répondre aux messages accumulés. Réorganisez votre emploi du temps. Reprenez vos habitudes de travail en douceur. Cela permettra de revenir au travail de manière plus productive et sans stress.

8. Se poser 3 questions importantes

  • Qu’est-ce que je veux faire durant mes vacances? Qu’est-ce qui me ferait du bien?
  • Qui je veux être en vacances? Quelles sont mes intentions?
  • Qu’est-ce que je veux vivre en vacances? Les émotions, énergies, avec qui je veux être, etc. Comment je vais m’assurer de vivre ça durant mes vacances?

9. Considérer nos proches

Poser les mêmes questions du point 8 à nos proches. Il sera ainsi possible d’avoir de la considération pour l’un et l’autre durant les vacances. Chacun peut s’aider à combler ces besoins et revenir réellement nourri et heureux!

10. Bonus

Se demander comment on peut se créer une vie dans laquelle on n’a pas faim pour des vacances. Un quotidien qui nous ressemble, nous fait du bien, nous rend heureuses, heureux. Les vacances sont un bonus. Penser à se bâtir une belle vie au quotidien pour que les vacances soient la cerise sur le sunday !

Rappelons-nous 

Personne n’est irremplaçable. Il est important de s’offrir une pause, de décrocher, de se donner le temps d’être avec soi-même, nos enfants et nos proches. Être intentionnel dans nos vacances pour s’assurer d’en revenir ressourcé. Et pourquoi ne pas échanger sur nos plans de match en équipe en vue des vacances à venir ?

Enfin prête et prêt pour partir l’esprit en paix? Voici 20 questions réflexives à se poser pendant les vacances.

Il suffit de prendre celles qui nous parlent, résonne en nous. Celles pour lesquelles nous avons envie de prendre un pas de recul pour y réfléchir.

via GIPHY

1. Je serai contente ou content en décembre 2024 si… ?

Cette question aide à clarifier nos objectifs à moyen terme.

2. Qu’est-ce qui manque dans mon entreprise ou mon organisation pour que je m’épanouisse pleinement ?

Identifier ce qui nous empêche de nous sentir totalement satisfait au travail.

3. Qu’est-ce qui fait que la porte est plus facile ou plus difficile à ouvrir le matin ?

Réfléchir à ce qui motive ou démotive nos journées de travail. À ce qui joue sur notre élan à vouloir rentrer au travail le matin.

4. Quelle est la prochaine action audacieuse et risquée que je dois prendre pour concrétiser mes ambitions ?

Planifier une action audacieuse pour avancer vers nos objectifs. Faire de la place pour cette action à réaliser dans le prochain trimestre.

5. Est-ce que ma mission, ma vision, mes valeurs d’entreprise ou d’organisation sont claires et réellement ajustées ?

S’assurer que nos valeurs d’entreprise sont toujours claires, pertinentes et partagées par l’équipe. Faire de la place pour réfléchir à ces éléments. La vision et les valeurs agissent à titre de guide pour l’entreprise.

6. En quoi mon entreprise ou mon organisation pourrait contribuer davantage à la société ?

Penser à des moyens pour que notre entreprise ait un impact positif sur la société et l’environnement.

7. Si mon équipe et mes résultats sont le miroir de mon autoleadership, quelles optimisations je dois apporter à mon autoleadership ?

Réfléchir au contexte dans lequel on se trouve actuellement. Ce contexte est le miroir de notre autoleadership. Réfléchir aux façons de l’améliorer, pour avancer vers ce qu’on souhaite créer dans notre vie.

8. Quelles décisions difficiles et importantes je repousse et à quelle date je m’engage à les prendre ?

Identifier les décisions que nous avons tendance à éviter et s’engager à les prendre.

9. Quelles sont les distractions qui nuisent à mon épanouissement et à mon succès, comment les amenuiser et peut-être même les éliminer ?

10. Quelles sont les habitudes qui nuisent à mon plein épanouissement et à mon succès? Comment les amenuiser et peut-être même les éliminer?

11. Par quelles saines habitudes puis-je remplacer ces habitudes nuisibles ?

12. Quelles sont les tâches qui ajoutent de la lourdeur à mon quotidien ?

Ces tâches peuvent-elles être déléguées et nous faire sauver du temps et de l’énergie? Sinon, est-ce qu’on peut rendre le contexte plus agréable pour les réaliser?

13. Quels sont les projets ou clients qui me nourrissent tellement que je continuerais même si je devenais indépendant financièrement ?

Cette question permet de mettre le doigt sur ce qui nous nourrit réellement au quotidien. C’est ce qui devrait prendre le plus d’espace dans notre quotidien.

14. Dans quelle sphère de ma vie ai-je besoin de m’amuser davantage et comment vais-je m’y prendre pour oser ?

Penser à des moyens d’ajouter plus de plaisir dans notre vie professionnelle et personnelle. Il est possible de rester professionnel, tout en se gardant des espaces pour s’amuser. Trouver ses zones de plaisir pur!

15. Quelles sont les relations qui mettent du plomb dans mes ailes et comment y mettre fin ?

Identifier les relations toxiques dans notre vie et planifier comment s’éloigner de ces personnes.

16. Quel projet de relation pourrait me donner des ailes et comment initier une première discussion ?

17. À quoi dois-je actuellement renoncer pour avancer ?

On doit être prêt à renoncer à certaines choses pour progresser. Déterminer nos priorités.

 «On peut tout avoir, mais pas en même temps» . – Oprah Winfrey

Écrire ce à quoi on aspire également. Même si on ne le réalise pas maintenant, c’est écrit. On pourra le réaliser le temps venu.

18. Qui dois-je être au quotidien pour concrétiser mes ambitions ?

Penser à l’identité qu’on souhaite adopter pour atteindre nos objectifs.

19. Quelle est la personne qui représente le plus ce que j’aspire à devenir et à quoi ressemble son quotidien ?

Trouver un modèle et réfléchir à ce qu’on peut apprendre de son quotidien.

20. Est-ce que mon plan de match de semaine idéale correspond réellement à ce que j’ai à faire pour réussir ?

Préparer des blocs, déterminer ce qui doit être fait pour que ça fonctionne.

21. Question bonus : Quelle est votre vision du succès?

Certaines personnes n’ont aucune idée de leur vision du succès et se la laissent influencer par ce qu’ils voient dans la société, sur les médias sociaux, etc.

Mais quelle est notre réelle vision du succès? Prendre le temps de simplifier notre vision du succès, clarifier ce qu’on souhaite pour répondre à nos aspirations profondes.

Pour aller plus loin et nourrir les réflexions, nous vous invitons à consulter notre outil Remarquables fondements : 5 décisions à prendre avant d’investir une piasse en marketing.

En bref

Prendre de vraies vacances quand on en mène large est un défi. Avec une bonne préparation et une organisation rigoureuse, c’est possible.

Bien se préparer et décrocher complètement. On en revient avec une énergie renouvelée pour mener notre entreprise vers de nouveaux sommets!

Et vous, avez-vous d’autres trucs pour se préparer aux vacances et décrocher pour vrai? Partagez-les ici, pour qu’on puisse s’inspirer ensemble 👇✨.

via GIPHY

L’équipe de La Firme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *